Direction


DunandChristophe22092015-0613©byTaj

Christophe Dunand

Directeur général

 

Link to our Linkedin Page

Editorial

De l’entreprise sociale à l’entreprise sociétale

Réalise a été créée en 1984 pour permettre à des personnes éloignées de longue date du marché de l’emploi, souvent pour des raisons sociosanitaires, d’y retourner et de retrouver ainsi leur autonomie financière.

Durant 30 ans nous avons évolué pour continuer à répondre aux besoins de la société.
L’évolution de l’économie a conduit à des exigences croissantes en matière de compétences de la part des employeurs. Dans un pays dont le système de formation professionnel est aussi performant, il était normal que les diplômes (CFC) deviennent le sésame de l’emploi. Cependant, de nouveaux enjeux de société ont émergé, car les personnes sans diplôme ont des chances limitées de trouver un emploi. Ces chances sont encore réduites si elles ne répondent pas à d’autres critères de sélection tels que l’âge ou l’origine cultuelle. Cela, même s’il est maintenant prouvé que la motivation compte plus que l’âge et l’origine dans la performance d’un collaborateur.

Ainsi, des milliers de personnes à Genève, des dizaines de milliers en Suisse, ont des compétences utiles à l’économie, acquise sur le terrain et sont motivées, mais leur candidature est rejetée par les méthodes de recrutement dominantes.

Autrement dit, les enjeux sociaux des années 80 sont devenus des enjeux sociétaux. Non seulement il n’est pas durable de maintenir inactif des citoyens motivés à travailler, mais les entreprises se coupent de compétences techniques et comportementales nécessaires à leur développement.

D’entreprise sociale nous sommes donc devenus une entreprise sociétale, partenaire de l’économie et des entreprises, qui ont un besoin croissant de nos compétences.

Dans les domaines à haute intensité de main d’œuvre, la compétitivité des entreprises sera dès lors de plus en plus liée aux compétences de tous les collaborateurs, notamment des opérateurs de terrain.

En outre, 80% des emplois de demain n’existent pas encore. Il est toutefois certain qu’ils exigeront pour la plupart des compétences déjà disponibles. Dénicher – de manière à la fois simple et économique – les compétences nécessaires au poste de travail grâce aux services de Réalise, deviendra inéluctablement stratégique.

Notre capacité à identifier et à développer des compétences s’est renforcée au fil des années. Mais notre rôle historique de repérage des freins pour accéder à un emploi et de conseil pour trouver des solutions concrètes demeure.  Il ne concerne toutefois pas les entreprises mais bien nos partenaires publics qui financent notre travail d’accompagnement vers l’emploi. Seules les personnes sélectionnées pour leurs compétences utiles à l’économie sont proposées aux employeurs.

Notre mode d’action implique que nous avons besoins de nos clients – comme nos clients employeurs ont besoin de nous. Les mandats de production qui nous sont confiés dans nos domaines d’actions (industrie, logistique, jardinage et entretien extérieur, blanchisserie et nettoyage, ressources humaines) nous permettent d’identifier les compétences et de les renforcer par des formations sur le terrain, dans la logique de l’apprentissage. Ce sont ces compétences que nous proposons ensuite aux employeurs.

C’est pourquoi nous mettons un accent particulier sur notre visibilité auprès des entreprises. Nous nous positionnons comme un partenaire fiable et durable de leur expansion. Afin d’y parvenir, nos meilleurs ambassadeurs sont nos stagiaires, nos employés, nos encadrants, nos cadres et tous ceux mobilisés pour former de futurs employés. Les entreprises, quant à elles, sauront reconnaître que si le diplôme est une clé de l’embauche, la reconnaissance de la compétence sur le terrain en est une autre.

Christophe Dunand, directeur général